Agoraécologie - Ong des Villageois de Ndem

ONG des villageois de NDEM
ONG
ONG des villageois de Ndem
Des villageois de NDEM
Des villageois de NDEM
Aller au contenu

Agoraécologie

Les actions de L'ONG
Projets Agoraécologie

Le projet Agora écologie

les projets agora écologique de Mbacke KADIOR que soutient l'ONG des villageois de Ndem
BIOFERMES SENEGAL (Avril 2018-Mars 2021)
Nguiguiss Bamba: Agroécologie, un modèle pour le Sahel

 
Localisation : Site Nguiguiss Bamba de la commune de Mbacké Kadior (Région de Louga, Sénégal)
 
Porteur du projet : SOL Alternatives Agroécologiques et Solidaires est une association de solidarité internationale créée en 1980 qui a pour objectif de participer à la satisfaction des besoins essentiels des agriculteurs paysans et à la valorisation de leurs rôles dans la société pour préserver la planète et nourrir les Hommes.

Partenaire local : l’ONG des Villageois de Ndem a été créée en 1985 afin d’instaurer une dynamique collective pour améliorer les conditions de vie des populations rurales et freiner l’exode rural. De la santé à l’artisanat, en passant par l’éducation, l’épargne/crédit, l’environnement et l’agriculture, l’approche systémique de l’ONG a permis d’infléchir les dynamiques d’exode rural dans sa zone d’action. Depuis 2014, l’ONG s’est engagée dans un projet de démonstration de l’agroécologie dans le cadre de la revalorisation du site historique de Mbacké Kadior.
 
Contexte : Au Sénégal, l'agriculture occupe près de 65% de la population active et l’agriculture familiale représente 95% des exploitations. Ces dernières souffrent cependant de l’épuisement des sols et du surendettement liés à l’encouragement par les politiques nationales de l’exportation via la monoculture et l’utilisation d’intrants chimiques, entrainant un cercle de dépendance des paysans aux produits phytosanitaires, engrais chimiques et semences hybrides. Ces difficultés sont aggravées par le changement climatique, par lequel la région de Louga est particulièrement impactée et qui se traduit notamment par une sécheresse persistante et une perte de biodiversité. Dans la commune de Mbacké Kadior, l'agriculture pluviale constitue l'activité principale mais est progressivement délaissée face à ce contexte de crise, et l’exode rural y est patent.
 
Objectif général : Expérimenter et créer un modèle de ferme agroécologique viable et vivable, à forte visibilité nationale au Sénégal, répondant aux enjeux de souveraineté alimentaire, d’emploi rural, de protection de l’environnement et de solidarité pour le Sénégal et le Sahel.
 
Objectifs spécifiques :
    1. Créer une dynamique de recherche-expérimentation multi-acteurs pour la promotion de solutions agroécologiques en milieu sahélien : favoriser l’innovation dans les pratiques agroécologiques des acteurs et les échanges de savoirs faires.
    2. Expérimenter et s’approprier des modèles d’agriculture viable, vivable et reproductible via l’acquisition de techniques agroécologiques et de conservation-reproduction des semences traditionnelles locales.
    3. Recréer une solidarité économique, sociale et écologique entre paysans et citoyens via la sensibilisation sur les interactions entre santé, alimentation, agriculture et environnement.

Bénéficiaires :
   
    • 13 apprentis-formateurs issus de la communauté installée sur le site Nguiguiss Bamba
    • 187 paysan.nes (dont 50% de femmes) de la zone
    • 750 jeunes d’écoles et collèges de la zone
    • Au moins 1200 personnes du grand public au niveau national par an      
 
Principales activités:

Création d’une ferme modèle de formation à l’agroécologie :
 
      • Construction et aménagement des espaces d’élevage et pisciculture, transformation alimentaire, arboriculture, maraichage et conservation des semences paysannes
      • Mise en place d’un comité de pilotage agroécologique composé d’experts dans chaque sous-domaine du projet dont l’ASPSP[1], l’APAF[2], l’association des anciens étudiants de l’ENSAT[3], etc.
      • Réalisation d’un forage à l’éocène (nappe d’eau renouvelable) solaire pour l’irrigation
     
Formations de 200 paysan/nes à l’agroécologie et échanges d’expérience :
 
      • Formation de 13 apprentis formateurs-trices dans 6 spécialités (élevage, pisciculture, transformation alimentaire, agroforesterie, maraichage, semences) par les experts du comité de pilotage. Les apprentis seront en charge de l’espace de démonstration et des expérimentations dans l’une des spécialités prévues sur la ferme, ainsi que des formations de réplication pour 187 paysan.ne.s des villages alentours.
      • Visites d’expériences et échanges autour de projets agroécologiques aux niveaux national, régional et international pour favoriser le partage des innovations et savoirs-faire.
   
Sensibilisation, communication, plaidoyer et capitalisation :
 
      • Sensibilisation de 750 élèves de la zone à l’agroécologie, la préservation de l’environnement et la consommation responsable à travers des activités pédagogiques d’éducation populaire mensuelles (jeu Ecolandi, théâtre, projections, création de pépinière, préparation du compost, visites de la ferme pédagogique du projet et du jardin « Faune et Flore » de Ndem, etc.)
      • Accueil du grand public et activités de sensibilisation sur la ferme.
      • Actions de communication via la promotion du projet à travers les média locaux et nationaux.
      • Actions de plaidoyer et activités de capitalisation pour promouvoir la réplication du projet
       
Principaux résultats attendus :

    • Une ferme agroécologique modèle est créée : la qualité des sols est améliorée grâce au développement de techniques agroécologiques adaptées au contexte sahélien qui ont été documentées et sont diffusées
    • Le site de Nguiguiss Bamba devient un lieu de découverte de l’agroécologie pour les habitants de la zone ainsi que les visiteurs et volontaires nationaux et internationaux
    • Une case de semences paysannes est créée et permet de conserver et multiplier des semences adaptées à leurs milieux et aux conditions climatiques
    • Un comité de 13 apprentis formateurs en charge de la ferme de formation est formé par les experts et les visites d’échange. Il fonctionne de manière autonome et forme à son tour 187 personnes à l’agroécologie et la préservation/reproduction des semences
    • 750 élèves sont sensibilisés à l’agroécologie, la préservation des ressources naturelles et de l’environnement et à la consommation responsable
 
Sur le long terme, des modèles techniquement et financièrement reproductibles basés sur une utilisation durable des ressources sont diffusés et répliqués dans tout le Sénégal
 
 [1] Association Sénégalaise des Producteurs de Semences Paysannes
 [2] Association pour la Promotion de l'Agroforesterie et de la Foresterie
 [3] Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie de Thiès
FORAGE BIOFERMES SENEGAL (Avril 2018-Mars 2021)
Accès à l’eau potable durable et irrigation d’une ferme agroécologique en zone rurale sahélienne


Localisation : Site de Nguiguiss Bamba, Commune de Mbacké Kadior, Région de Louga (Sénégal)

 
Contexte justifiant le projet :
En raison du changement climatique, la région de Louga est passée d'un climat soudanien à un climat sahélien en l'espace de 30 ans, avec une sécheresse persistante. Malgré le contexte naturel difficile, l'agriculture pluviale constitue l'activité principale des populations, mais est progressivement délaissée face à la perte de fertilité des sols usés par la monoculture et l'utilisation intensive d'intrants chimiques, et face au manque d’accès à l’eau. De ce fait, l’exode rural est patent dans la commune de Mbacké Kadior et ses environs.

Dans une perspective de revalorisation du site historique de Nguiguiss Bamba, l’ONG des Villageois de Ndem s’est implantée depuis 2014 sur ce lieu afin de redynamiser l’économie locale et améliorer les conditions de vie et l’autonomie des populations rurales à travers notamment le développement d’une petite ferme agroécologique modèle en zone sahélienne dans une perspective de création d’activités génératrices de revenus sur le long terme.

Toutefois, le tarif excessivement élevé de l’eau (400 FCFA/m3) provenant d’un forage situé à 9km du site ne permet pas de garantir un accès à l’eau potable soutenable pour les populations et empêche le démarrage des activités de maraichage prévues dans le cadre du projet.

C’est dans ce contexte que Solidarité Ndem Genève, en partenariat avec SOL et Women Entrepreneurs, s’est engagée à accompagner l’ONG des Villageois de Ndem dans sa lutte contre l’exode rural par la création d’un accès à l’eau potable durable et l’irrigation d’une petite ferme agroécologique de formation et de production.

Bénéficiaires du projet : 2066 personnes dont 60 personnes permanentes du campement Nguiguiss Bamba (dont 50% de femmes), 200 paysan.ne.s (dont au moins 50% de femmes) formé.e.s à l’agroécologie au sein de la ferme irriguée, 56 paysan.nes bénéficiant d’un système d’irrigation de leurs parcelles en phase 2, 750 élèves d’écoles primaires et collège de la zone sensibilisés dont 230 bénéficiant d’une formation professionnelle à l’agroécologie en phase 2, et 1000 visiteurs par an

Activités et résultats attendus :
1. Mise en œuvre d’infrastructure d’accès durable à l’eau potable et à l’irrigation et formation d’un comité local de gestion :
 
    • Un forage à l’éocène accompagné d’un système de pompage solaire permettra à la fois d'approvisionner 446 personnes en eau potable à des tarifs abordables et de démarrer les activités maraîchères et arboricoles de la ferme agroécologique support du projet.
    • Un comité de gestion de l’eau sera formé par une entreprise locale et par l’ONG des villageois de Ndem (qui dispose d’une expérience notable dans le domaine) pour assurer la maintenance et le suivi de l’utilisation de l’équipement et de la ressource en eau sur le long terme.

2. Formation professionnelle au maraichage et à l’arboriculture agroécologiques :
 
    • Le forage géré par l’ONG garantira un accès à l’eau douce à moindre prix pour permettre les formations au maraichage et à l’arboriculture pour 200 paysan.ne.s (dont 50% de femmes) sur le périmètre pédagogique de la ferme et encourager les activités de maraichage comme source de revenus sur le long terme.
    • En phase 2, 230 jeunes de la zone recevront une formation professionnelle à l’agroécologie et 56 paysan.ne.s s’installeront sur l’espace de production de la ferme (8 ha), bénéficiant de l’irrigation de leurs parcelles grâce au forage.
3. Expérimentation de la gestion intégrée de l’eau et sensibilisation à l’agroécologie et la préservation des ressources naturelles :
 
    • Construction de latrines et d’un système de récupération des eaux usées pour 2066 usagers ;
    • Sensibilisation sur la gestion de l’eau responsable intégrée aux formations à l’agroécologie pour 200 paysan.ne.s ;
    • Activités pédagogiques de sensibilisation pour 750 élèves d’écoles primaires et collèges ;
    • Accueil d’au moins 1000 visiteurs sur la ferme qui seront sensibilisés aux thématiques du projet.

Organisme porteur et partenaires :
    • Solidarité Ndem Genève : Association genevoise (Suisse) fondée en 1993 qui a activement participé à la mise en place du projet des villageois de Ndem et a notamment coordonné le financement du premier forage de Ndem.

    • ONG des Villageois de Ndem : Partenaire local à l’origine du projet et en charge de sa mise en œuvre sur le terrain. Depuis plus de 30 ans, l’ONG œuvre en vue d’améliorer les conditions de vie des populations rurales à travers des actions dans divers domaines (santé, artisanat, éducation, accès à l'eau, protection de l'environnement, agriculture) dans une vision holistique du développement. Elle gère notamment 3 forages à l'éocène qu’elle a réalisés dans la zone de Ndem, où elle est parvenue à endiguer l’exode rural.

    • SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires : Association française de solidarité internationale fondée en 1980 pour améliorer les conditions de vie des communautés paysannes et préserver la biodiversité. Partenaire en appui au volet agricole et en charge du suivi global du projet agroécologique Biofermes Sénégal.

    • Women Entrepreneurs (WE) : Association partenaire en appui au volet femmes du projet.
Président           Serigne Babacar MBOW
Coordinatrice    Sokhna Aissa MBOW  
Tél:                      +221 77 744 57 24
Courriel:             ong@ndem.info
Réseaux sociaux
Ce site (ndem.org) est  proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…)  pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable,  nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme  Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…
ONG des villageois de NDEM
Retourner au contenu